Back
Image Alt

Quelle assurance choisir pour loyers impayés ?

Une assurance pour loyers impayés vous permet de récupérer les loyers dus sans avoir recours à des procédures judiciaires. Lesquelles sont parfois longues et peuvent être très coûteuses.

Si vous désirez souscrire une telle assurance, vous devez comprendre que plusieurs garanties sont incluses dans le contrat. La connaissance de ces garanties vous permettra de faire un choix conséquent.

Lire également : Quelle est la meilleure assurance auto et habitation ?

Choisir l’assurance en fonction du type de logement

Une assurance pour loyers impayés permet de prendre en charge les impayés des locataires, et ce, pour plusieurs échéances selon la situation. Cette assurance est soumise à certaines conditions dépendant du type de logement.

Il s’agit des cas suivants :

A lire également : Quelle assurance choisir pour une colocation ?

  • location saisonnière ;
  • logement de fonction ;
  • résidence secondaire ;
  • bail commercial en location ;
  • bien en location.

Dans le cas où vous ne saurez laquelle choisir, vous avez la possibilité d’utiliser les comparateurs en ligne.

Faire appel à un plan d’apurement

Dans le cas où vous ne disposez pas d’une assurance pour loyers impayés, vous avez la possibilité de recourir à un plan d’apurement. Les dettes de vos locataires ne font qu’augmenter chaque mois, vous en avez assez, un plan d’acquittement peut être mis en place.

Il s’agit de récupérer les fonds en procédant par division. Cela consiste à échelonner la dette sur une certaine période définie de façon conjointe avec vos locataires. Parfois, cette méthode simple suffit pour solder les dettes contractées et régler le problème.

Pas donc besoin de mettre sur pied une procédure judiciaire qui peut durer des mois et nécessiter beaucoup d’argent.

Faire appel à la CAF

Décider de faire appel à la CAF peut s’avérer parfois être très utile. C’est important dans le cas où vous ne disposez pas d’un plan d’assurance pour loyers impayés et que les démarches pour un acquittement n’ont pas abouti.

Vous pouvez saisir la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) pour vous aider à récupérer vos fonds. Vous êtes en effet, en droit de demander à la CAF de vous permettre de toucher l’aide sociale perçue par vos locataires auprès de cette institution.

Il faut rappeler que cette alternative n’est mise en œuvre que dans le cas où la méthode d’étalement des loyers n’a pas été concluante.

Par ailleurs, si malgré les procédures de mise en demeure et de relances, le locataire ne s’est pas mis à jour, vous êtes en droit de saisir la CAF. Elle peut suspendre le paiement des allocations en direction de ce dernier ou prendre en sandwich son fonds d’aide au logement.

À présent que vous êtes suffisamment informés sur les méthodes possibles pour recouvrer vos loyers, vous n’avez qu’à poser le prochain pas. La Garantie Loyer impayée (GLI) est la plus conseillée.