Back
Image Alt
green grass field under blue sky during daytime

Prix d’un terrain constructible non viabilisé : qu’en est-il ?

Déterminer un prix propice à un terrain constructible non viabilisé repose essentiellement sur une valeur intrinsèque. Autrement dit, il vous faut vous renseigner sur un grand nombre d’éléments dans l’évaluation du coût. Ladite évaluation sera précise en fonction des éléments que vous aurez à rassembler. Vous pouvez également évaluer dès le début le coût du terrain avec le montant de la viabilisation. Cette conception vous sera plus favorable. Vous tenez à savoir ce qu’il en est du prix d’un terrain constructible non viabilisé ? Cet article vous offre les informations dont vous avez besoin.

Combien coûte un terrain non viabilisé ?

Au regard des paramètres et des éléments intervenants, il est difficile d’estimer le coût d’un terrain non viabilisé. Pour avoir une idée précise du coût, vous êtes appelés à vous faire faire des devis préalablement à l’achat. Il est important que vous sachiez faire la différence. La différence entre un terrain à bâtir viabilisé et un terrain constructible non viabilisé peut s’élever jusqu’à 50%. Un autre facteur de coût est la localisation du terrain. La densité de la population impacte grandement les montants.

A lire aussi : Comment résilier son assurance habitation Matmut ?

Lorsque vous choisissez une région peuplée, attendez-vous à des coûts élevés, voire exorbitants. De la même manière, un terrain dans un environnement peu peuplé vous reviendra moins cher. Dans un environnement à forte population, la rareté du bien vous fera payer de fortes sommes pour l’acquérir. Sachez pourtant qu’en France, le prix minimum  d’un terrain constructible avoisine 141 euros HT par mètre carré. Ce montant sera plus élevé dans les régions urbaines et plus bas dans les zones de campagnes.

Comment évaluer les coûts de viabilisation d’un terrain ?

Opérer le calcul d’une viabilisation de terrain se fait en rapport avec divers éléments en l’occurrence les réseaux publics, l’eau, l’électricité ou le gaz. Cette opération se fait par le biais d’entreprises spécialisées dans les travaux publics. Deux méthodes de viabilisation peuvent être mises en œuvre. Le premier mécanisme est la construction d’une habitation sur le terrain non viabilisé. Vous serez donc appelés à faire un raccordement via une voirie privée. La deuxième méthode est le raccordement à un réseau public d’un terrain non viabilisé. Dans ce cas de figure, la voirie privée n’a aucune importance.

A découvrir également : Comment trouver un bon plombier à Paris ?

trees under blue sky and white clouds at daytime

Il vous faut néanmoins raccorder les travaux de viabilisation aux entreprises privées compétentes. Le montant à payer pour une viabilisation dépend des travaux à réaliser. En effet, le montant de raccordement d’un terrain non viabilisé varie d’un réseau à l’autre. Il faut également envisager le nombre de branchements à effectuer sur le terrain. Faites donc des devis auprès de plusieurs entreprises afin d’opter pour le coût le moins élevé.

Quel est le montant moyen pour une viabilisation de terrain ?

Parlant du coût moyen d’une viabilisation de terrain, il s’estime généralement entre 100 et 300 euros par mètre carré. Cette somme peut néanmoins connaitre des variations en fonction de la nature des travaux à réaliser. Ce montant n’est pas forcément onéreux. De plus, il existe des structures de financement qui aident à la viabilisation des espaces non viabilisés. Des communautés territoriales sont aussi incorporées dans l’optique de venir en aide aux individus désireux de viabiliser leur terrain.

Lorsque vous voulez viabiliser votre terrain, plusieurs critères sont à envisager. D’abord, rendez-vous à la mairie pour retirer un certificat d’urbanisme pré-opérationnel. Celui-ci vous permettra de savoir si vous pouvez construire à l’endroit de votre choix. Ensuite, évaluez la distance. Plus vous êtes éloignés des réseaux, plus le raccordement coutera cher. Des taxes supplémentaires doivent également être envisagées. Il peut soit s’agir d’un raccordement local ou d’un raccordement des égouts.

Le coût d’un terrain constructible non viabilisé varie en fonction de la localisation, mais aussi de la densité de la population y vivant. Néanmoins, il est important que vous sachiez choisir en fonction de vos besoins les plus ultimes. Pour une prévision réussie, associez le montant de votre terrain au coût de la viabilisation. Plusieurs moyens s’offrent à vous. N’hésitez donc pas.