Back
Image Alt

Où déclarer une location meublée non professionnelle ?

Souhaitez-vous faire une déclaration de location meublée ?  Vous demandez-vous où le faire ? En effet, la location meublée qu’elle soit professionnelle ou non nécessite qu’elle soit déclarée. Ainsi, les propriétaires sont tenus de s’informer sur le lieu où il faut le faire. Découvrez où déclarer une location meublée non professionnelle.

Déclarer une activité de location meublée non professionnelle

La déclaration d’une location meublée non professionnelle se fait au service des impôts des entreprises. Pour cela, il faut que vous ayez un numéro SIRET à votre disposition. En effet, l’acquisition du numéro SIRET est impérative avant de continuer les procédures de déclaration. Son obtention nécessite de vous rendre sur le site qui vous sera indiqué pour la circonstance.  Par ailleurs, déclarer votre activité de location meublée non professionnelle dans les plus brefs délais est toujours l’idéal. Il est en effet conseillé de le faire au plus tard deux semaines après avoir commencé votre activité. Cela vous évite tout problème.

A lire en complément : Comment déclarer ses revenus locatifs saisonniers ?

Déclarer les bénéfices de la location meublée non professionnelle sous le régime réel simplifié au service des impôts

Une fois que vous obtenez votre numéro SIRET, vous devez déclarer les bénéfices issus de votre activité de location meublée non professionnelle. Cette déclaration doit être faite sous le régime réel simplifié. De fait, vous devez envoyer un courrier au service des impôts des entreprises afin que cela soit pris en compte. Sachez aussi qu’il doit être joint avec votre bien meublé. Après cette étape, vous serez appelé à faire le bilan et à remplir le questionnaire qui vous sera soumis. Veillez à ce que les renseignements que vous fournissez soient exacts pour éviter les déconvenues.

La location meublée non professionnelle nécessite que vous choisissiez bien le régime fiscal. Le bon choix vous évite les pertes et les désagréments pour une meilleure gestion de votre activité. En effet, le régime réel simplifié permet de faire une défalcation des charges relatives à l’entretien de l’immeuble. Quant au régime micro-Bic, il permet d’exonérer la moitié des biens, soit 50 %. Vous pouvez par ailleurs faire appel aux services d’un comptable si vous ne savez pas comment vous y prendre dans la détermination du montant de vos revenus.

Lire également : Où envoyer le formulaire POI ?

Par ailleurs, dans le cas où vous êtes membre un service de gestion reconnu par la loi, vous devez préciser le montant de vos revenus. Pour cela, vous devez solliciter l’aide d’un professionnel à qui vous allez notifier ce montant. Sachez que les bénéfices d’une location meublée non professionnelle subiront systématiquement un prélèvement social, peu importe le régime choisi.