Back
Image Alt

Comment isoler l’intérieur d’une maison ?

Toutes les maisons nécessitent une bonne dose de travaux avant de devenir un nid douillet pour toute la famille. Parmi les différents ouvrages de rénovation, l’isolation n’est pas à négliger. Vous avez besoin d’aide pour l’isolation intérieure de votre maison ? Dans cet article, nous vous montrons exactement comment procéder.

Les avantages d’une bonne isolation

Une bonne isolation des espaces intérieurs est essentielle pour plusieurs raisons. L’une des plus importantes est de garantir le bien-être des personnes. Un environnement avec une température agréable et une humidité idéal permet de se sentir bien de jour comme de nuit.

A lire également : Quelle porte de garage basculante choisir ?

De plus, un autre aspect très important à considérer est la possibilité d’économiser sur la facture d’électricité. Avec moins de pertes d’énergie grâce à l’isolation, le chauffage ou la climatisation n’ont pas besoin d’être allumés aussi souvent. Comment donc procéder ?

Contre-murs isolants

Notez que l’un des systèmes à évaluer pour l’isolation domestique est l’utilisation de contre-murs isolants à structure métallique. L’intervention consiste à réaliser des contre-murs intérieurs en plaques de plâtre avec l’ajout de matériaux isolants, généralement en panneaux.

A lire également : Comment bien préparer son logement avant des travaux de rénovation

En effet, ils sont insérés dans l’espace formé par la structure. Ce type de solution permet par exemple d’isoler un mur exposé au nord et donc particulièrement froid. Ceci de manière rapide et très simple. L’avantage est de pouvoir peindre ou recouvrir le mur afin de l’intégrer parfaitement dans l’environnement.

Revêtement thermique interne

Sachez que le revêtement thermique interne, comme le revêtement thermique externe, permet l’installation de panneaux en matériau isolant directement sur le mur. Les panneaux utilisés peuvent être de différents types. Il existe des produits naturels comme le liège ou la laine de roche ou des produits synthétiques. Il s’agit du polystyrène ou le polystyrène qui sont fixés à la paroi intérieure.

Dans le cas de solutions telles que les panneaux de liège, vous pouvez choisir de les laisser bien en vue. Ceci, car ils ont un aspect décoratif. Pour les autres produits, vous pouvez enduire les panneaux d’une finition. L’épaisseur des produits utilisés affecte grandement l’effet isolant. C’est donc une bonne idée de consulter des professionnels spécialisés dans ce domaine pour choisir les solutions les plus efficaces.

Ajout de matériau isolant dans les cavités

Notez qu’une autre technique à évaluer est l’insufflation de matériau isolant dans les cavités vides des murs. L’intervention consiste à créer des trous dans les murs internes ou externes. Ceci jusqu’à atteindre la cavité dans laquelle l’isolant sous forme de granulés ou de mousse est, inséré.

Parmi les matériaux d’insufflation les plus utilisés figurent la perlite expansée, le liège granulé et le polyuréthane expansé. Le principal avantage de cette solution est qu’aucune épaisseur n’est, ajoutée au mur et que l’intervention est pratiquement invisible.

Isolation des fenêtres et des portes

Une autre source de perte d’énergie dans une maison est liée aux fenêtres et portes mal isolées. Cette situation entraîne des fuites thermiques importantes qui augmentent les coûts de chauffage en hiver.

Il existe différentes solutions pour y remédier. Il faut revoir ses points de pivot et sa serrure avant toute chose. Il faudra penser ensuite à installer un joint brosse sur le bas afin que l’air ne circule pas librement sous la porte.

C’est donc essentiellement grâce à cette combinaison de techniques qu’il sera possible d’améliorer significativement l’isolation phonique et thermique des habitations modernes tout en réduisant leur consommation énergétique globale.

Toiture et plancher : comment les isoler efficacement ?

La toiture et le plancher sont aussi des éléments clés à prendre en compte pour une bonne isolation thermique. Effectivement, c’est par là que s’échappe une grande partie de la chaleur d’une habitation. Pour l’isolation de la toiture, il existe plusieurs options possibles. L’une des plus courantes est la pose de panneaux isolants rigides entre les chevrons, suivie d’un pare-vapeur. Cette solution est rapide et efficace mais peut être coûteuse selon le type d’isolant choisi.

Une autre option consiste à utiliser un isolant en vrac soufflé sur toute la surface du plafond sous les combles. Cette technique est très pratique car elle permet d’accéder facilement aux parties difficiles à atteindre sans avoir besoin de retirer toute l’ancienne isolation existante.

En ce qui concerne le plancher, il peut être isolé par-dessus ou par-dessous selon votre situation particulière. Si vous avez accès en dessous du plancher, comme dans un vide sanitaire ou dans un sous-sol non aménagé, vous pouvez aisément installer des panneaux rigides avec un revêtement pare-vapeur placé contre les solives afin qu’ils ne bougent pas et pour éviter tout pont thermique.

Si vous n’avez pas accès en dessous du plancher, comme dans le cas d’un rez-de-chaussée directement sur terre battue ou dalle bétonnée, vous pouvez opter pour une installation en dalles flottantes munies d’un film polyane destiné à empêcher tout contact direct entre cette dernière et le sol.

Il existe différentes options pour isoler efficacement les toitures et les planchers d’une habitation. L’important est de choisir l’option la plus adaptée à votre situation, en tenant compte des coûts et des performances thermiques souhaitées.