Back
Image Alt

Comment bien investir dans les biens immobiliers en viager ?

Envie de vous lancer dans l’investissement immobilier ? Vous avez opté pour la vente à viager pour ses multiples avantages ? Il reste quelques questions : comment vous prémunir des risques et des inconvénients de ce genre de placement ? Tel est le cas des rentes qui s’éternise ou encore des arnaques, etc. ? Voici quelques astuces pour bien investir dans les biens immobiliers en viager.

Passer par une agence immobilière professionnelle

Minimisez les risques d’un investissement en viager en passant par des agences immobilières professionnelles. Ces dernières choisissent les propriétaires et sélectionnent pour vous les meilleures affaires du moment. En outre, elles vous proposent un accompagnement sur mesure et de A à Z pendant toute la durée de la démarche.

Lire également : Optez pour l'accompagnement LSI dans tous vos projets immobiliers

Vous avez le choix par exemple en matière de solution viager mutualisé proposée par Virage Viager. C’est un professionnel de la vente à viager mutualisée qui profite de plusieurs années d’expérience dans ce domaine.  Elle peut vous proposer des solutions diversifiées et sûres lors du placement de votre capital.

En outre, une agence immobilière spécialisée vous assure une gestion maitrisée des risques concernant la diversification immobilière. Ce peut être en matière de durée d’exécution du contrat ou encore de relocation, etc. Elle peut même vous accompagner dans la gestion de votre bien par la suite.

A découvrir également : Les astuces pour réduire les frais de notaire lors de l'achat d'une maison dans le Finistère

Optez pour une vente viagère mutualisée

Sachez que la vente à viager se décline actuellement en 3 sortes :

  • Vous avez le modèle traditionnel : vous payez une rente mensuelle jusqu’au décès du propriétaire. Ce qui vous expose à des dépenses supplémentaires. Le prix d’achat final du bien n’est jamais fixé d’avance. Tout dépend de la durée de vie du sénior. De plus, vous ne pouvez pas occuper les lieux avant son décès. C’est un modèle qui ne séduit plus réellement les investisseurs. 
  • Il y a le viager simple : vous payez une rente mensuelle, mais dans ce cas, vous pouvez prendre toute ou partie du bien même avant le décès du propriétaire. C’est plus pratique pour valoriser le bien rapidement. Cependant, il reste le problème de frais. En effet, avec une rente mensuelle obligatoire jusqu’au décès du propriétaire, vous ne serez jamais sûr à 100% du prix total du bien. 
  • Enfin, vous pouvez choisir le viager mutualisé : Une solution plus adaptée aux institutions et aux entreprises qui souhaitent se lancer dans les investissements immobiliers. Il s’agit de payer directement le capital total du bien dès la signature du contrat de vente viagère. Ce qui vous évite les dépenses supplémentaires. Cependant, dans ce cas, vous devez toujours respecter la norme de conservation du droit d’usage du propriétaire. C’est-à-dire que vous n’allez pas obtenir les clés du bien avant le décès du propriétaire.

Ne choisissez pas le bien aux hasards

Comme dans toutes transactions immobilières, vous n’allez pas sauter simplement sur la première offre venue. Surtout que les agences immobilières spécialisées en la matière peuvent vous proposer plusieurs options.

Basez-vous sur quelques critères pour faire le meilleur choix. Tel est le cas en premier lieu de l’emplacement du bien. Optez pour un quartier et une ville avec de belles perspectives d’avenir. Cela augmentera les chances de réussite de votre investissement.

En outre, demandez une évaluation du bien : de son état général, de la valeur vénale, de ses caractéristiques spécifiques, etc.  Ce seront les gages de faire une bonne affaire.

Pour un achat en viager, il y a un autre critère à prendre en compte : la durée de vie probable du crédirentier. En effet, cela peut accélérer et retarder la prise en main du bien, et donc de la qualité de l’investissement. 

En tous les cas, un investissement en viager peut être une bonne idée afin de diversifier votre patrimoine. C’est un style de placement immobilier qui a de plus en plus le vent en poupe. C’est d’autant plus le cas qu’il est possible désormais de personnaliser les conditions d’exécution du contrat. Avec une vente viagère mutualisée par exemple, vous minimisez les risques.