Back
Image Alt

Comment bénéficier de la Loi Denormandie ?

Il existe plusieurs lois d’aide fiscale. Parmi elles figure la Loi Denormandie qui a été votée dans la loi des finances en 2019. Elle concerne les investisseurs qui désirent acquérir un bien et le mettre en location dans les centres de villes moyennes de France. Cependant, ce n’est pas tout le monde qui y est éligible. Découvrez donc dans cet article les conditions pour bénéficier de la Loi Denormandie.

Les conditions pour que l’investisseur bénéficie de la Loi Denormandie

La Loi Denormandie est destinée précisément aux particuliers dont l’ambition est d’être des propriétaires bailleurs et qui ont porté leur choix sur des biens à rénover dans les centres-villes. Toutefois, il faut que les villes choisies soient éligibles au dispositif Denormadie. Par ailleurs, ces futurs propriétaires doivent avoir pour but de mettre leur bien en location longue durée, sans ameublement et sur une durée de 6, 9 ou encore 12 ans. Il faut noter que le propriétaire qui souhaite profiter des tous les avantages de cette loi doit être un contribuable français majeur lors de l’achat du bien. L’âge maximum n’est pas défini de façon légale. Mais il est assez difficile d’obtenir un prêt immobilier au-delà de 65 ans par exemple.

A découvrir également : Location meublée pour défiscaliser : les avantages et inconvénients à connaître

Outre ces aspects, d’autres conditions doivent être remplies pour espérer bénéficier de la Loi Denormandie. Dans un premier temps, il est nécessaire que l’investisseur soit solvable. Cette condition est impérative pour que les banques donnent une suite favorable à une demande de crédit immobilier. C’est pourquoi elles analysent votre situation financière dans son ensemble. Pour savoir si vous pouvez avoir un prêt, votre taux d’endettement ménage ne doit donc pas aller au-delà de 33 %. C’est la raison pour laquelle pour bénéficier de la Loi Denormandie, une situation financière et professionnelle stable est importante.

En dernier point, le propriétaire bailleur doit prendre l’engagement de mettre en location le logement acquis sur une période de 6, 9 ou 12 ans. Lorsque ces conditions sont remplies, il peut alors prétendre à la baisse d’impôt de 12, 18 ou 21 % qu’offre la Loi Denormandie.

A lire également : Quelle SCPI acheter en 2021 ?

Les conditions pour que le locataire bénéficie de la Loi Denormandie

À l’instar du propriétaire, le locataire peut lui aussi bénéficier de la Loi Denormandie. Cependant, il doit remplir certains critères, qu’il soit de nationalité française ou étranger. Les deux principales conditions que le dispositif impose sont de ne pas avoir le même foyer fiscal que son propriétaire et ne pas aller au-delà des ressources que la loi prévoit. Lorsque le locataire respecte ces deux conditions, il peut aussi prétendre aux avantages de la Loi Denormandie.

Les avantages fiscaux de la Loi Denormandie pour l’investisseur

La Loi Denormandie offre des avantages fiscaux considérables aux investisseurs souhaitant acquérir un bien immobilier dans les zones éligibles. Effectivement, ces derniers bénéficient d’une réduction d’impôt sur le revenu proportionnelle au montant des travaux réalisés. Cette réduction peut atteindre jusqu’à 21% du prix d’acquisition du logement, dans la limite de 300 000 euros.

Il faut noter que cette réduction est étalée sur une période de plusieurs années. L’investisseur profite d’un avantage fiscal annuel qui atteint son apogée à partir de la neuvième année et se poursuit pendant six ans supplémentaires.

Pour pouvoir prétendre à ces avantages fiscaux, il est impératif que le logement soit mis en location nue à titre de résidence principale pendant une durée minimale de six ans. Si ce délai n’est pas respecté, l’avantage fiscal sera remis en question et l’investisseur devra rembourser les sommes déjà économisées.

Cette mesure incitative vise donc essentiellement à encourager la rénovation des biens immobiliers anciens situés dans les centres-villes dégradés afin de dynamiser leur attractivité et favoriser ainsi leur occupation par des locataires.

Grâce aux avantages fiscaux qu’elle propose, la Loi Denormandie représente une opportunité intéressante pour les investisseurs désireux de s’engager dans la revitalisation urbaine tout en bénéficiant d’une défiscalisation significative. Il est crucial de bien s’informer sur les conditions et les contraintes.

Les critères de sélection des logements éligibles à la Loi Denormandie

L’obtention des incitations fiscales de la Loi Denormandie est soumise à certains critères stricts en ce qui concerne les logements éligibles. Effectivement, seuls les biens situés dans certaines zones géographiques spécifiques peuvent bénéficier de cette loi.

Premièrement, pour être éligible à la Loi Denormandie, le logement doit être localisé dans une zone couverte par un contrat de redynamisation de site de défense. Il peut aussi se situer dans l’un des quartiers prioritaires définis par l’ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine). Ces quartiers sont généralement caractérisés par leur besoin accru d’amélioration et leur faible attractivité immobilière.

Afin d’être admissible aux avantages fiscaux offerts par la Loi Denormandie, le logement doit répondre à certains critères concernant sa nature et son usage. Il doit s’agir d’un bien immobilier ancien nécessitant des travaux importants permettant sa réhabilitation. Ce dernier point est crucial car il vise principalement à favoriser la revitalisation urbaine et à donner une nouvelle vie aux bâtiments abandonnés ou dégradés au sein des centres-villes.

Il faut noter que tous les types de biens ne sont pas éligibles à cette loi. Les logements doivent notamment répondre aux exigences thermiques fixées par la réglementation en vigueur. Cela signifie qu’ils doivent afficher un niveau de performance énergétique satisfaisant afin de garantir des conditions de vie agréables et durables pour les futurs occupants.

La Loi Denormandie offre une opportunité intéressante aux investisseurs soucieux de participer à la revitalisation urbaine tout en bénéficiant d’avantages fiscaux attractifs. Il faut prendre en compte les critères stricts qui déterminent l’éligibilité d’un logement à cette loi afin d’optimiser ses chances de réussite dans ce projet immobilier. Une recherche approfondie et le recours à des professionnels du secteur sont recommandés pour assurer une démarche conforme aux exigences et obtenir tous les avantages offerts par cette législation prometteuse.